Et, puis se dire…Maintenant j’ai 35 ans, j’ai 40 ans, j’ai 50 ans et QUELS SONT LES RÊVES QUE J’AI RÉALISÉ VRAIMENT. Avec un peu de chance, on en a réalisé quelques-uns et avec moins de chance, aucun.

On a couru pendant 25, 30 ans et puis…et puis j’ai fait quoi de ma vie ? J’ai fait des sous. Et, avec ses sous, qu’est-ce que j’ai fait ? Ben, je les ai dépensé. J’ai acheté quoi ? Un téléviseur. Qu’est-ce qu’il m’a apporté ce téléviseur ? Que des conneries. De la publicité. Des émissions qui étaient parfois intéressantes mais la plupart du temps, de la daube en boîte. C’est un constat qui est un petit peu désenchanté, un peu désabusé mais je crois qu’il faut faire ce travail…Mais tout le monde n’est pas forcément prêt à faire cette démarche. Ce n’est pas une obligation. Je ne  dis pas aux gens : vous devez faire ça. Mais, je les invite à le faire parce que vraiment, ça en vaut le coup.

On est dans une société marchande. On s’en est émancipé beaucoup mais on est toujours dedans. On a fort, fort, fort diminué notre impact écologique. Notre dépendance à l’argent. Mais, on vit dans une société où c’est l’argent qui domine tout. Donc, on doit quand même faire, encore, de petits compromis.

On ne s’ennuie pas du tout. On n’est pas du tout isolé. La vie sociale est toujours là. Et, même, je dirais que le fait d’avoir un petit peu tout son temps pour soi (entre guillemets pour soi), cela permet d’avoir du temps pour les autres aussi.

Parce que quand tu pars tôt le matin, tu dois conduire tes gosses à l’école. Et puis, que tu vas te mettre dans les embouteillages. Et puis, tu vas bosser. Tu reviens le soir. Rebelotte. Tu vas vite faire les courses. Et puis, il est 21h00. On sort de table. On range la vaisselle. Et puis, on va encore lancer une petite lessive. Il est 23h00. On est crevé. On se couche. Vivement samedi que l’on puisse inviter Lucien et Jacqueline pour un petit repas convivial. Et puis, on court. Et puis, on court, on court, on court. En définitive, on se dilue dans une hyperactivité et on perd beaucoup de son existence. Tandis que, quand on récupère son temps et bien on peut en faire plus ou moins ce que l’on en veut. Ce sont des moments beaucoup plus riches.

J’ai fini par réaliser un rêve. Ce rêve, je le vis et je souhaite cela à tout le monde. Vraiment à tout le monde. La seule chose, c’est qu’il faut oser le faire…

MARC VANDAMME – POUR EN SAVOIR PLUS VOIR LE DOCUMENTAIRE SUR UN PROJET DE VIE SIMPLE, A DEUX, EN ROULOTTE, AU PLUS PRÈS DE LA NATURE. UNE DÉMARCHE LIBRE VERS L’AUTONOMIE CRÉATRICE –